Comment bien profiter des avantages du curcuma

avantages du curcuma

Le curcuma, cette épice d’un jaune doré vif, est considéré en Asie comme un gage de longévité. Idéal pour ajouter une pointe d’exotisme à vos plats en cuisine, on peut aussi en confectionner des boissons santé et des cataplasmes thérapeutiques.

Petite histoire du curcuma

Cette plante herbacée, de la famille des Zingibéracées, est originaire de l’Inde, du Sri Lanka, du Bangladesh et du Myanmar. On utilise ses racines depuis des siècles, en particulier dans la médecine indienne ayurvédique, mais aussi dans la médecine traditionnelle de Chine et de Thaïlande. Elle n’apparaîtra dans les traités médicaux de l’Occident qu’au 17ᵉ siècle. La variété curcuma longa est à privilégier et doit, idéalement, être associée à la pipérine du poivre noir. L’ingrédient actif du curcuma est la curcumine ; une racine en contient de 2 à 5%. C’est de celle-ci que lui vient son pouvoir antioxydant et anti-inflammatoire. Elle lui donne aussi sa couleur dorée caractéristique.

Que peut faire le curcuma pour la santé ?

Des études ont démontré que si on associe le curcuma longa à des grains de poivre noir moulu, il devient beaucoup plus biodisponible sans avoir à en consommer une grande quantité. Il possède un grand nombre de vertus thérapeutiques :

Anti-inflammatoire :

Elle est surtout recommandée pour soulager des douleurs reliées à l’arthrite et l’arthrose ainsi que pour réduire les radicaux libres (grâce aux antioxydants qu’elle convient). Son action anti inflammatoire peut toucher le plupart des tissus et des organes du corps humain. Une quantité de seulement deux grammes par jour (pendant 6 semaines) serait comparable à la prise de 800 mg d’ibuprofène. En bains de bouche, le curcuma peut être employé pour traiter la gingivite à ses débuts.

Antibactérien / cicatrisant :

Préparée sous forme de pâte avec un peu d’eau, le curcuma contribue au traitement de l’acné, de l’eczéma et du psoriasis. On peut même appliquer ce mélange sur des coupures, éraflures ou plaies légères pour les empêcher de s’infecter.

Calmant digestif :

Cette épice calme un excès de sécrétion d’acide dans l’estomac et aide à contrer les reflux gastriques ainsi que les ballonnements. Elle contribuerait également à soulager des diarrhées simples ou d’origine virale – ainsi que les effets d’une gastro-entérite et la constipation.

Anti-nausées :

En l’associant à du gingembre et un peu de miel, le curcuma peut calmer le mal des transports et les nausées récidivantes (stress, grossesse…).

Comment intégrer le curcuma au quotidien ?

La manière la plus efficace et la plus simple est d’en saupoudrer certains plats, vers la fin de la cuisson. N’oubliez pas d’y ajouter du poivre noir pour faciliter son assimilation. On peut utiliser le curcuma tant dans une entrée, un repas principal qu’au dessert. Vous pouvez la combiner au gingembre, au yaourt, au beurre, à l’huile ou à d’autres épices. Ce qu’on appelle “le miel d’or” se prépare le matin en mixant une cuillère à café de curcuma à une cuillère à café de miel bio. Cette boisson savoureuse sert à prévenir et à traiter les problèmes inflammatoires. Quant au “Golden Milk”, une boisson au lait de coco agrémentée de curcuma et d’un peu de miel, elle est digestive et présente les mêmes bienfaits que le miel d’or.

Comment choisir le curcuma ?

On peut être surpris de découvrir que le curcuma est disponible sous différentes formes : racines fraîches ou séchées, compléments alimentaires, huile essentielle… Tout dépend de l’usage auquel vous le destinez. La racine fraîche constitue la forme originelle du curcuma ; c’est celle qui a subi le moins de transformation. Sa teneur en curcumine doit se situer entre 3 et 5% et son origine géographique doit être spécifiée. La racine séchée s’avère aussi un bon choix. Il faut la broyer pour l’utiliser en cuisine, dans des préparations thérapeutiques et de cosmétiques. Le curcuma issu des racines séchées se conserve longtemps. En poudre, il est véritablement le plus pratique et se rapproche du produit originel. Sa teneur en curcumine peut être faible s’il n’est pas de bonne qualité. Quant aux gélules et aux comprimés, c’est une façon simple de le consommer et une option intéressante lorsqu’on n’apprécie pas le goût exotique du curcuma. L’huile essentielle de curcuma convient surtout aux personnes souffrant de troubles digestifs. Une à deux gouttes dans un mets suffisent à produire un effet apaisant. Consommé raisonnablement, il ne présente aucun danger pour la santé.


Comment choisir sa clinique dentaire ?
Quel shampoing est-il recommandé d’utiliser en cas de psoriasis du cuir chevelu ?