Moto de collection : comment l’assurer ?

Moto de collection

Lorsqu’il s’agit de moto de collection, certaines marques iconiques restent dans les annales : BMW, Triumph, Harley Davidson, etc. Malgré les années, ces motos provenant des constructeurs les plus prestigieux arrivent à garder leurs auras d’antan. Si par chance, vous êtes le propriétaire de ces motos mythiques, vous devez savoir que le sujet de l’assurance est incontournable. Ces types de motos ne sont plus du tout conformes aux exigences de la route. C’est pour cela que des assureurs prennent le pas et offrent des formules d’assurances spécialisées. Il s’agit de couvertures typiques qui sont adaptées à l’utilisation que le propriétaire en fait. Mais quelle est l’assurance qu’il vous faut ?

Qu’est-ce qu’une moto de collection ?

D’après la loi, un modèle de collection est doit sciemment avoir un intérêt historique en raison de son âge avancé (supérieur à 30 ans). Les carrosseries, tout comme les pièces, doivent correspondre au modèle original produit par l’usine. En outre, le véhicule est considéré comme une collection dès lors que son modèle a cessé d’être produit par l’usine de production. Ainsi, la moto ne fournit plus les prétentions et exigences des codes de la route.

Selon l’article du Code de la route n°R311-1, le modèle de moto doit impérativement détenir carte grise pour moto de collection pour qu’il puisse être mise en circulation. Il faudra également réunir quelques documents administratifs classiques comme le certificat d’immatriculation d’origine. Il précise les détails techniques de la moto dans son ensemble. Du fait que la moto n’est plus en commercialisation sur le marché, vous devez impérativement effectuer les démarches pour obtenir l’attestation délivrée uniquement par la FFVE ou Fédération française des Véhicules d’Europe. Vous leur ferez communiquer les caractéristiques techniques de la moto. Ainsi, en obtenir cette certification, le véhicule aura tous les documents nécessaires pour l’obtention du statut de collection et la libre circulation sur les routes. Du point de vue de l’assurance, chaque établissement définit ses propres critères. Si pour certains, la moto de collection doit avoir plus de 10 ans, pour d’autres, le critère de rareté est le seul point qui compte réellement. Rendez-vous sur le site mascotte-assurances.fr pour plus d’informations.

Moto de collection : qu’en disent les assurances ?

Les établissements d’assurance moto ne sont pas unanimes sur la définition d’une moto de collection. À quel âge commence la moto de collection ? C’est la question que se posent beaucoup de propriétaires. Entre la loi en vigueur et les exigences inhérentes des assureurs, il existe un gigantesque écart. Si la loi définit ses critères à 30 ans, les assureurs commencent à partir de 10 ans. Les assureurs les plus exigeants optent pour 20 ans alors que d’autres établissements préfèrent tenir compte d’autres critères comme la rareté ou également l’ancienneté.

Si l’État et les assureurs n’arrivent à se mettre d’accord la question, ce sont les assurances qui ont plus ou moins le dernier mot. D’ailleurs, ils posent eux même leurs propres règles en autorisant les véhicules récents à avoir ce statut si tous les critères sont réunis. Le principe de rareté constitue en effet un levier de valeur puisqu’un exemplaire limité vaudra toujours plus d’un modèle classique. Avoir plus de 30 ans n’est pas forcément le meilleur argument pour la plupart des compagnies d’assurance. En cas de sinistre, l’ancienneté et la rareté sont de facteurs qui peuvent entrainer des couts onéreux lors de la réparation. Tous les propriétaires n’ont pas les mêmes besoins pour un modèle identique. C’est pour cela qu’il faut choisir un assureur avec des clauses de contrat peu strictes.

Quelles sont les formules proposées par les assurances pour moto de collection ?

Les assurances moto de collection ne sont pas si différentes des formules classiques comme pour la moto-cross ou moto 50cc. En général, vous pouvez trouver des options sécurisées en fonction de vos attentes, de l’estimation de la valeur du véhicule et également de votre capacité financière. Il existe plusieurs compagnies d’assurances qui peuvent vous proposer des contrats sur-mesure. Les deux-roues de collection représentent un double risque pour les assureurs. Ainsi, la cotisation est prévue à la hausse pour couvrir ce risque. Vous pouvez par exemple opter pour la formule au tiers. Dans ce cas de figure, vous serez entièrement couvert si les dégâts ont été occasionnés par un tiers, sous réserve de la responsabilité civile. D’ailleurs, elle est incontournable en matière d’assurance moto ancienne. Il est également possible de choisir la formule intermédiaire. Cette option intègre davantage de garanties supplémentaires comme la possibilité d’être couvert en cas d’incendie ou de vol.

Si vous avez les moyens et le budget nécessaires, il y a toujours la formule tous risques. Cette fois-ci, vous êtes toujours couvert, peu importe les circonstances du sinistre. En d’autres termes, la responsabilité civile n’a plus lieu d’être qu’elle soit causée par le conducteur un tiers. En complément de ces formules classiques, l’assureur vous proposera d’autres garanties avec des contreparties financières. Aujourd’hui, des nouveaux types d’assurances moto comme l’assurance moto de collection au kilomètre. 

Pourquoi souscrire à une assurance moto de collection spécifique ?

Tout le monde vous dira que souscrire à une assurance moto de collection adaptée est toujours plus judicieux. Il faut savoir que les assureurs font de plus en plus confiance aux propriétaires de motos de collection. D’ailleurs, des statistiques récentes ont démontré que les deux roues de collection avaient l’une plus faible de taux d’accidents de la route recensés. C’est pour cette raison que les compagnies d’assurances valorisent ces propriétaires.

Les motos anciennes sont peut-être plus exposées au risque de réparation que d’autres modèles classiques. Malgré cela, les propriétaires sont en général plus soucieux de leurs deux roues. Ils prennent ainsi plus de précautions sur la route. Ce sont des conducteurs prudents, car ils sont passionnés par ces véhicules. Il faut également savoir que la grande majorité des propriétaires de moto de collection sont des collectionneurs. Ainsi, ils ne conduisent que très rarement les véhicules : environ 10 fois par an. Ils préfèrent les exposés fièrement dans leurs garages ou lors de salon d’exposition. Si les motos sortent rarement du garage, le risque d’accident est considérablement minimisé. Ce paramètre contribue à la diminution de la prime d’assurance. 

Les thérapies digitales : c’est quoi ?
« Lunettes Pour Tous », des lunettes à prix cassés et sans ordonnance