Découvrir l’histoire de la Citroën 2cv

Citroën 2cv

La découverte de l’automobile a été une des plus grandes avancées, car elle a offert un réel impact dans la vie quotidienne de l’homme, aussi bien au niveau du déplacement, qu’au niveau du confort. Bien que le domaine ne cesse aujourd’hui d’évoluer, certaines marques et certains modèles de voiture ont marqué le monde automobile de par leur style, leur performance, et surtout leur durabilité. La Citroën 2cv en est un exemple parfait, car c’est l’une des voitures ayant connu le plus de succès, et même maintenant sa réputation continue de la précéder. Découvrir l’histoire de la Citroën 2cv devient important dans ce contexte.

Le commencement de l’histoire

Tout à un commencer dans les années 1934 lorsque la célèbre entreprise de pneumatique surnommée Michelin décide de racheter l’entreprise Citroën, qui a l’époque ne prévoyait pas encore de se lancer dans la production automobile. Michelin désigne alors Pierre Jules Boulanger (ou PJB) comme patron de la société Citroën, ils ont une vision sur le long terme qui consiste à créer des prototypes de voitures qui seront principalement utilisées par les classes de gens à faibles revenus. Leur but à cet instant précis sera alors de proposer un véhicule efficace, mais cependant abordable, afin que chaque foyer puisse profiter des avancées de l’automobile sans pour autant se ruiner. L’idée va surtout naître dans l’esprit de Pierre Boulanger lorsqu’il s’apercevra que l’automobile est un luxe auquel nombreux n’ont pas accès. Dans cet ordre, il juge alors convenable de créer un modèle simple, sans trop de style ni confort, mais surtout économique sur tous les plans. Ainsi, c’est en 1937 que le premier prototype de TPV (Toute Petite Voiture) va naître, et ce sont ces différents essais qui aboutiront par la suite à la création de la Citroën 2cv. Plusieurs prototypes seront réalisés au fil des années, mais c’est vers les années 1949 que la production de 2 CV va réellement commencer.

Les années de gloire de la Citroën 2cv

Après le lancement de la production, les gens commencent à s’intéresser de plus en plus à cette voiture certes peut valoriser sur le point de vue esthétique, mais cependant très prometteur au niveau des performances. C’est donc vers les années 1950 que la production du véhicule va connaître son apogée à une fréquence d’environ 400 unités par jour. Comme c’est un modèle français, la 2cv commencera alors à envahir petit à petit toutes les villes de France, et son succès ne fera qu’augmenter de jour en jour. Son utilisation se retrouve alors dans différents domaines que ce soit pour les assistantes sociales, les médecins, les livreurs, les facteurs et même dans certains cas les prêtres. La Citroën 2cv devient alors le véhicule par excellence, et tout le monde semble se l’arracher, proposer à un prix très raisonnable et même avec des mensualités de paiements, le modèle va conquérir rapidement la majorité de la population. Par ailleurs, le véhicule est très facile à conduire et ne nécessite que quelques séances d’apprentissage avant de le maîtriser parfaitement. Cela représente aussi une source d’économie sur le long terme, car la 2cv ne consomme que 3 litres au cent. À cette époque, elle connaîtra alors l’appellation de « 4 roues sous 1 parapluie ».

L’apparition de nombreux modèles

Le succès de la Citroën 2cv va inspirer les constructeurs à se lancer dans des modèles plus diversifiés tout en gardant la perspective initiale d’un véhicule simple, performante, mais surtout économique. Ainsi, lors du salon de l’automobile en 1950, ils vont présenter une version fourgonnette de la voiture. Celle-ci est nommée 2cv AU et c’est un des premiers véhicules utilitaires qui va permettre aux gens d’avoir un accès à une plus grande capacité de stockage. La fourgonnette devient alors très appréciée dans les métiers liés aux déplacements, tels que la livraison de courrier, de nourriture, de viande… Ensuite, un autre modèle va encore faire son apparition, celui-ci s’appelle la 2cv PO et il sera adapté aux colonies africaines afin d’éviter que le sable s’introduise trop fréquemment dans le moteur et s’étouffe par la suite. À partir de ces années, des modifications seront ajoutées très souvent afin de rendre la Citroën 2cv parfaite, ces changements concernent l’aspect esthétique (calendes, pare-chocs), mais aussi les performances (moteur, pneus).

Les différentes évolutions

Bien que la Citroën 2cv soit déjà une réussite aux yeux du monde, les constructeurs eux ne seront pas de cet avis, et décide alors d’effectuer des changements qui permettront au véhicule d’évoluer au fil du temps. Dans les années 1960, elle connaîtra l’arrivée de nouvelle teinte, ainsi que d’un intérieur plus luxueux et beaucoup plus confortable que les précédents. Pareil au niveau du volant et du compteur qui sera remplacé par des pièces plus perfectionnées et plus coloré, on remarquera aussi des pédales plus larges et plus réactives, ainsi que la mise en place des portes-suicides. En 1963, le moteur, les boîtes de vitesses, les freins et l’embrayage sont changés, et il est maintenant possible de commander une 2cv sur mesure en respectant les choix du client. Les améliorations et les productions vont continuer jusqu’en 1987 où la 2cv ne sera plus mise en vente, et c’est le 29 février 1988 que la chaîne de production fermera définitivement ses portes.

 

Trouver la liste des magasins les plus proches de chez vous en France
Qu’est-ce que la sous-traitance industrielle ?