Une sous-couche pour parquet est-elle obligatoire ?

sous couche parquet

Le parquet a toujours connu une grande réussite en matière de revêtement de sol. En effet, il présente beaucoup d’avantages pour votre intérieur. Le parquet permet de créer une ambiance chaleureuse et apporte un caractère pour votre maison. Le parquet peut résister à l’usure et possède une longue durée de vie. Actuellement, il est très sollicité par tous et présente un élément primordial en matière de décoration. Par ailleurs, il est indispensable de bien choisir le sous-couche utilisé pour votre parquet.

Est-il obligatoire de mettre une sous-couche pour parquet ?

Avez-vous planifié une rénovation ou un changement pour votre intérieur ? Ou bien voulez-vous opter pour le parquet en matière de revêtement de sol ? C’est une bonne idée. En effet, le parquet est un revêtement de sol intemporel avec un large choix. E Toutefois, la mise en place d’une sous couche est obligatoire selon le règlement de copropriété ou les normes DTU. Vous pouvez choisir entre un parquet cérusé, un parquet teinté, un parquet trompe-l’œil ou encore un parquet à la scandinave. Par ailleurs, la pose d’un parquet nécessite d’une sous couche. En effet, une sous couche parquet est considéré comme une sorte d’entraineur. Il s’agit d’un support invisible qui permet d’aider à la délivrance de tout son potentiel. Ainsi, dans le monde de revêtement de sol, avoir une bonne sous couche est vraiment essentielle, car une mauvaise sous couche peut détruire le sol. Ensuite, elle permet de cacher tous les défauts du support et dispense d’un ragréage. Elle permet également d’améliorer l’isolation acoustique, thermique et phonique. Enfin, la sous couche corresponde au chauffage du sol. De ce fait, il est devenu très important de bien choisir le type de sous couche à utiliser. Cependant, chaque type de revêtement de sol, y compris le parquet, demande une sous couche particulière. Certes, pour trouver plus d’informations sur le parquet et la sous couche, vous pouvez visiter www.arbiton.com

Quels sont les avantages d’utiliser une sous couche pour votre parquet ?

D’une manière générale, l’utilisation d’une sous couche présente beaucoup d’avantages pour votre parquet. En effet, la sous couche parquet permet d’être utilisée pour de nombreux ouvrages, à savoir un parquet contrecollé, un parquet stratifié ou bien un parquet massif. Ensuite, elle sert à améliorer les qualités thermiques, acoustiques et phoniques des sols. Afin d’isoler votre parquet de l’humidité, vous pouvez choisir une sous couche pare-vapeur, un système obligatoire pour une pose de parquet stratifié ou flottant. Puis, la sous couche pour parquet peut être utile pour l’égalisation du sol. Si vous installez une sous couche en liège ou caoutchouteuse, vous pouvez bénéficier d’un ouvrage qui sera en mesure de rattraper toutes les inégalités légères de votre sol. Cette technique vous permet alors d’avoir une surface régulière et lisse. Ainsi, une sous couche est essentielle pour une isolation thermique. Il s’agit notamment le cas pour l’isolation des parquets sur dalle, sur solive ou sur lambourde. Grâce aux différentes sous couche, vous pouvez contrôler et limiter la dispersion de chaleur et les remontées d’air froid depuis la pièce parquetée. En posant une sous couche en liège ou en caoutchouc, vous parvenez à faire atténuer le bruit. Enfin, la sous couche pour parquet permet de mettre une limite sur la pénétration de l’humidité de l’air vers les différents isolants. Il est à noter que cet ouvrage est utilisé dans les constructions se trouvant dans la zone humide ou dans les pièces humides.

Comment bien choisir sa sous-couche ?

Lors d’une rénovation ou d’une pose de parquet, il est primordial de bien songer à la qualité de la sous-couche à utiliser qu’au revêtement. Plus vous choisissez une sous couche de qualité, plus vous bénéficiez des caractéristiques acoustiques, phoniques et thermiques du sol. Ainsi, l’installation de votre parquet peut être ruiner par une sous couche avec une qualité faible. Cela risque également de réduire la performance de votre ouvrage. De ce fait, afin de choisir votre sous couche, il existe des critères que vous devez prendre en compte. En effet, ces critères peuvent varier en fonction du type de parquet, son mode de pose c’est-à-dire cloué, flottant ou collé, son support, tel qu’un support en lambourde en dalle ou bien son mode d’isolation s’il s’agit d’une sous couche isolante parquet ou d’une sous couche parquet flottant.

Loi Pinel : la simulation, une étape indispensable
Faire appel à un spécialiste pour rénover sa salle de bain