Toit végétalisé : choisir le sedum

Toit végétalisé

La végétalisation des toitures est de plus en plus courante dans les centres-villes et les agglomérations. Il s’agit en effet d’un geste écologique contribuant à la préservation de la planète, car cette solution permet de réduire les impacts du bâtiment sur l’environnement extérieur. Pourquoi planter du sedum sur son toit ?

Pourquoi végétaliser son toit ?

La végétalisation de la toiture est un excellent moyen pour isoler la maison vu que 30% de la chaleur peut se dissiper par les toits s’ils sont mal isolés. Le toit végétal est en effet très efficace même en période de forte chaleur et permet de réduire considérablement le besoin en climatisation. Les végétaux disposent également d’une capacité d’isolation phonique optimale les rendant indispensables dans les centres urbains.

Par ailleurs, la végétation qui s’est enracinée sur le toit sert à le protéger des agressions extérieures. L’étanchéité est alors optimisée garantissant une durée de vie de la toiture pouvant aller jusqu’à 50 ans. Et contrairement aux dires, une toiture végétalisée ne coûte pas forcément plus cher qu’une solution classique. De même, les plantes absorbent le CO2 et produisent de l’oxygène. La culture de sedum permet donc d’améliorer la qualité de l’air et de lutter contre l’effet « îlot de chaleur ». Enfin, il n’y a rien de plus agréable que d’admirer un toit verdoyant dans un environnement urbain.

Toit végétalisé : pourquoi opter pour le sedum ?

Le sedum se décline en différentes variétés pouvant satisfaire toutes les envies. Ce sont des fleurs colorées plates et rondes que l’on reconnait facilement via leurs tiges grasses. Actuellement, on peut recenser 420 espèces. C’est donc le choix idéal pour créer une toiture végétalisée exotique aux multiples tons qui fleurit toute l’année.

Ces plantes disposent d’une capacité exceptionnelle à stocker l’eau et peuvent résister à des conditions climatiques extrêmes et aux écarts de température. Même sans entretien, elles sont capables de survivre. En plus de cela, elles sont très indépendantes et peuvent se débrouiller même si vous ne les arrosez pas. Ces plantes succulentes peuvent en effet vivre pendant une longue période sans pluie.

En outre, ces végétaux n’exigent que peu de place pour se développer et se multiplient rapidement. En 18 mois, ils peuvent recouvrir entièrement le toit. De plus, les racines n’ont pas besoin de s’implanter en profondeur dans le sol. C’est aussi un choix économique puisque les travaux nécessitent peu de main-d’œuvre. Enfin, le tapis de verdure qui couvre votre toit peut vous garantir une bonne isolation thermique.

Toiture végétalisée : à qui faire appel ?

Pour végétaliser votre toit, vous avez plusieurs options. Néanmoins, la culture extensive est la plus légère, cette technique convient parfaitement pour la plantation de sedum. C’est d’ailleurs la solution la moins onéreuse et la moins contraignante.

L’installation d’un toit végétalisé est très complexe et requiert une compétence spécifique. Il convient alors de faire appel à un couvreur étancheur pour évaluer la charge maximale que peut supporter votre toit. Pendant l’intervention, il s’assure de l’étanchéité de la toiture et met en place le système de drainage pour évacuer l’eau de pluie. La prestation est normalement garantie. Vous pouvez aussi recourir à ses services pour entretenir votre toit végétalisé plus tard et le réparer en cas de nécessité.

Le coût de la prestation peut fortement varier d’un professionnel à un autre. D’autres paramètres peuvent aussi impacter sur la facture finale comme la surface à recouvrir, le type de végétaux, la technique choisie et le système d’irrigation ou d’arrosage à mettre en place. De la sorte, il est plus judicieux de solliciter plusieurs devis auprès de différents professionnels. En faisant jouer la concurrence, vous pourrez dénicher le meilleur rapport qualité-prix.

Acheter une fontaine à eau pour maison
Quels sont les avantages d’une piscine hors sol ?