Les étapes de l’achat d’un appartement neuf

appartement neuf

L’achat sur plan est une option vous permettant de profiter au maximum d’un espace qui correspond vraiment à vos besoins. Vous pouvez également être sûr d’obtenir le bien qui répond aux dernières normes énergétiques. Il peut s’écouler des mois ou des années entre la remise des clés et la réservation. L’achat de l’appartement neuf peut ainsi être assez rassurant.

Anticiper le budget et rechercher un bien immobilier neuf

Il est facile de déterminer le budget. Les mauvaises surprises budgétaires peuvent, en effet, être évitées sans travaux d’isolation et de rénovation. Il suffit ainsi de prendre en considération le prix d’achat du bien, les frais bancaires et le montant de frais de notaire. Un aménagement de l’hébergement et une tarification personnalisée peuvent être ajoutés. Pour trouver un appartement neuf adapté, il est conseillé de se tourner vers des promoteurs ou des commercialisateurs. Le promoteur ne vous donnera que le bien pour lequel il a été construit, le commercialisateur a une offre plus complète regroupant les plans de différents mécènes locaux, régionaux et nationaux. Parfois, le rendu de programme immobilier peut être maîtrisé grâce aux maquettes situées en surface de la vente (la 3D se développe rapidement ailleurs). Pour effectuer une sélection définitive, c’est l’acheteur qui détermine toutes les informations relatives au logement (type de bien, taille, disposition des pièces, espace extérieur, etc.) et les notices descriptives expliquant les technologies utilisées dans la construction et les prestations. Pour plus d’informations, cliquez sur www.ca-immobilier.fr

Signer un contrat de réservation et financer le projet immobilier neuf

Une fois que vous avez choisi votre nouveau logement, il est temps de signer un contrat de réservation ou bien contrat préliminaire. Ladite signature se fait généralement en présence d’un représentant du commercialisateur ou du promoteur. Le document mentionne de façon très détaillée les différentes caractéristiques du logement, et indique aussi la date de signature provisoire par le notaire et la date limite de livraison ainsi que le prix de vente. Lors de la signature du contrat, l’acheteur verse le dépôt de garantie, souvent de 5 % du prix de logement (montant maximum autorisé par la loi). Le financement est d’ailleurs une étape importante dans l’achat d’un bien immobilier, ancien ou neuf. L’acheteur, avec l’aide d’un banquier ou d’un courtier, doit trouver une solution économique lui permettant de payer le logement. Il est, pour cela, conseillé de mettre en concurrence les banques pour obtenir les meilleures conditions de prêt ou de choisir un courtier plus efficace et plus rapide. Plus le ratio de crédit est faible, plus les économies de coûts globales sont importantes.

Passer chez le notaire et payer le logement neuf

Entre 3 et 6 mois après la signature de contrat de réservation, il est temps de signer l’acte notarié de vente. Pour les appartements neufs, c’est le contrat VEFA (Vente État Futur d’Achèvement). Un mois avant de se rendre chez le notaire, le promoteur envoie ledit contrat à l’acquéreur. Il doit également mentionner les éléments liés au logement et aussi les éléments liés aux hypothèques, aux garanties d’achèvement, mais n’oubliez pas d’inclure les échéanciers de paiement. Dans le cadre de l’achat d’un bien sur plan, les frais d’hébergement sont payés en fonction de l’état d’avancement de la construction. À chaque nouvelle étape, le promoteur adresse ainsi un courrier à la banque ou à l’acheteur lui demandant de débloquer le montant déterminé. L’acheteur agit, dans certains cas, comme intermédiaire entre le promoteur et la banque. Cette dernière transfère directement l’argent sur le compte de second. Les promoteurs demandent de partager les prix de l’immobilier neuf au fur et à mesure de l’avancement de travaux : 35 % à un achèvement de fondations, 35 % à un achèvement de gros travaux, 25 % à un achèvement de construction et 5 % à la clé en main. Si 5 % ont été payés au moment de la réservation, seuls 30 % seront facturés une fois la fondation terminée.

Visiter le bien et prendre les clés

Tout au long du processus de construction, l’acquéreur ne peut pas accéder à sa propriété comme il l’entend en raison de problèmes de sécurité. Cependant, les promoteurs proposent parfois plusieurs visites selon l’avancement des travaux. La première et la seconde découvertes sont dites « visites de cloisons achevées ». Celle-ci est intéressante. Elle permet, en effet, à l’acheteur d’identifier d’éventuels défauts et d’émettre des réserves. Le constructeur effectue les travaux qui sont nécessaires à une « levée des réserves » afin de remettre les clés. Il est enfin temps de remettre les clés. À une étape critique du processus d’achat d’un bien immobilier neuf, l’acheteur doit inspecter minutieusement son logement. Il portera une attention particulière aux défauts de cohérence (comme les surfaces imprécises), aux défauts structurels (comme les fuites d’eau) et aux défauts cachés (comme la mauvaise ventilation). L’acheteur a intérêt à être minutieux et il peut alors exiger de nouvelles garanties pour réparer les vices, les défauts et les non-conformités. Ainsi, grâce à la garantie de parfait achèvement, notamment la garantie décennale, les réparations nécessaires peuvent être obtenues dans les dix ans suivant l’emménagement.

Une sous-couche pour parquet est-elle obligatoire ?
Changer des serrures : trouver un bon serrurier